An-Mo/Tui-Na

Cliquez sur le titre pour lire le segment de texte correspondant.

Le terme Tui-Na se compose des mots chinois «tui» (pousser, appuyer) et «na» (saisir, tirer). An-Mo ou Tui-Na est une thérapie manuelle qui fait partie des méthodes thérapeutiques de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). Dans l’An-Mo/Tui-Na, on combine de différentes techniques manuelles, telles que le massage ou la kinésithérapie et la chiropratique, ainsi que des techniques de mobilisation et d’assouplissement des articulations.

Avec l’acupuncture et la phytothérapie, la thérapie manuelle An-Mo/Tui-Na est une des plus anciennes méthodes thérapeutiques de la MTC. Historiquement, la méthode Tui-Na s’est développée à partir des massages thérapeutiques An-Mo. On trouve les premières mentions de méthodes de massages et d’automassages dans des inscriptions sur des os et des carapaces de tortues, datant de la dynastie Shang (du 16e au 11e siècle av. J.-C.). Les massages sont également recommandés pour traiter différentes maladies dans le plus important ouvrage de référence de la médecine chinoise, le «Huangdi Neijing», le «Livre de l’empereur jaune sur la médecine interne», qui date probablement de 200 av. J.-C.. Au cours du temps, les techniques de massage ont été développées et systématisées par de nombreux médecins chinois.
Jusqu’à l’époque de la dynastie Ming (1368-1644 apr. J.-C.), la méthode de massage prédominante était le «An-Mo» (presser et lisser), ce qui équivaut pratiquement à notre notion de massage. A cette époque, le massage faisait partie des 13 domaines spécialisés reconnus de la médecine. Les techniques furent constamment affinées jusqu’à ce que l’intégration des techniques de mobilisation et de chiropratique vienne finalement transformer la méthode «An-Mo» en méthode «Tui-Na», ce qui signifie «pousser-saisir». Comme le montrent les nombreux livres publiés sur ce thème à cette époque, de grands progrès furent réalisés tout particulièrement dans le Tui-Na spécialement adapté pour le traitement des enfants.
Encore aujourd’hui, le Tui-Na est très apprécié en Chine. Il existe, par exemple, des médecins spécialistes en Tui-Na, qui traitent leurs patients exclusivement avec cette méthode. En outre, dans les hôpitaux chinois, cette méthode est utilisée en complément de la médecine académique occidentale. Tui-Na remporte également un vif succès auprès de la population, comme méthode d’auto-traitement.
En Europe, bien que moins connue que l’acupuncture, la méthode Tui-Na trouve de plus en plus d’adeptes. Aujourd’hui, les termes Tui-Na et An-Mo sont utilisés en parallèle, même si en Occident, le terme Tui-Na est utilisé plus fréquemment.

La thérapie Tui-Na repose sur les théories et les principes de la MTC. Ceci comprend la doctrine des principes énergétiques Yin et Yang, le concept des cinq éléments et la théorie des méridiens. Cette dernière se base sur l’idée que le corps humain est traversé par une force vitale ou une énergie vitale (le Qi chinois) et que cette énergie vitale circule dans des canaux clairement définis (les méridiens). Les méridiens conduisent le Qi à travers tout le corps et établissent ainsi un circuit qui crée des entités fonctionnelles en reliant organes et systèmes d’organes. Le flux du Qi peut être influencé par la stimulation des nombreux points d’acupuncture qui se situent sur ces méridiens. Selon la conception chinoise, les maladies surviennent lorsque la circulation harmonieuse du Qi dans le corps est perturbée ou interrompue. Lors d’un traitement Tui-Na, les points d’acupuncture et les méridiens sont stimulés de manière ciblée pour éliminer le blocage et pour réguler le flux du Qi. Le traitement doit également harmoniser l’état énergétique du Yin et du Yang et rétablir l’équilibre vide/plénitude dans l’organisme.

© 2017 Eskamed SA



À la connaissance du RME, les assureurs suivants utilisent actuellement – sous quelque forme que ce soit – l'enregistrement au RME.

Veuillez considérer le fait que ces informations sur les assureurs ne revêtent finalement qu'un caractère informatif et qu'elles ne valident aucun droit au remboursement. Chaque assureur décide librement du remboursement d'une méthode ou non, dans quelle mesure il alloue les remboursements et si le remboursement dépend de dispositions particulières ou d'autres conditions que l'enregistrement au RME. Chaque assureur peut modifier ces décisions à tout moment. Nous vous recommandons de vous informer au préalable auprès de votre assureur sur les conditions actuelles de remboursement et obtenir une garantie de remboursement des coûts.

  • AMB Assurances
  • Aquilana Versicherungen
  • Atupri Caisse-maladie
  • Avenir Assurance Maladie SA
  • Caisse-maladie Agrisano SA
  • Cassa da malsauns LUMNEZIANA
  • CONCORDIA Assurance suisse de maladie et accidents SA
  • CPT Assurance SA
  • CSS Assurance-maladie SA
  • Easy Sana Assurance Maladie SA
  • FKB Die liechtensteinische Gesundheitskasse
  • GALENOS Assurance - maladie et accidents
  • Groupe santé Sodalis
  • Helsana Assurances SA
  • innova Krankenversicherung AG
  • KluG Krankenversicherung
  • kmu-Krankenversicherung
  • Kolping Caisse maladie SA
  • Krankenkasse Steffisburg
  • Krankenkasse Stoffel
  • Krankenversicherung Flaachtal AG
  • Moove Sympany SA
  • Mutuel Assurance Maladie SA
  • Philos Assurance Maladie SA
  • Progrès Assurances SA
  • PROVITA assurance santé SA
  • rhenusana
  • Sanagate AG
  • sanavals Gesundheitskasse
  • Sanitas Assurance Maladie
  • Sumiswalder Kranken- und Unfallkasse
  • Suva - Assurance militaire
  • SWICA Assurance-maladie SA
  • vita surselva
  • Vivao Sympany SA
  • ÖKK Kranken- und Unfallversicherungen AG