Massage Thai

Cliquez sur le titre pour lire le segment de texte correspondant.

Le massage thaï (en thaïlandais: nuad phaen boran) fait partie des méthodes de traitement naturel de la médecine traditionnelle thaïlandaise. Il utilise notamment des techniques d’acupressure, d’étirement (yoga passif), de travail énergétique et de méditation.

Le massage thaï trouve son origine il y a plus de 2500 ans de cela, à l’époque du guérisseur indien Jivaka Kumar Bhaccha, qui était le médecin particulier du roi Bimbisara ainsi qu’un contemporain et un ami de Bouddha. Parallèlement au bouddhisme, les connaissances ayurvédiques de Kumar Bhacchas en matière de techniques de massage et d’herbes médicinales sont importées en Thaïlande vers le IIe siècle av. J.-C. Le pays assiste alors à l’apparition d’une médecine proprement thaïlandaise, qui présente de nombreux points communs avec les médecines indienne et chinoise. Longtemps, le massage thaï est exclusivement pratiqué et enseigné par les moines, dans les temples et les monastères. Aujourd’hui, le massage thaï s’apprend dans les hôpitaux et dans les écoles spécialisées. Asokananda (Harald Brust, 1955-2005) est l’un des premiers Européens à avoir popularisé le massage thaï dans les pays occidentaux.

Le massage thaï repose sur la théorie selon laquelle le corps de tout être humain est parcouru par des lignes énergétiques invisibles. Comme dans les médecines indienne et chinoise, il en est déduit que l’énergie vitale («prana» selon l’école ayurvédique, «chi» selon l’école chinoise) est accumulée grâce à la respiration et à l’alimentation et qu’elle circule dans l’organisme à travers des lignes énergétiques spécifiques («nadis» selon l’école ayurvédique, «méridiens» selon l’école chinoise). Les maladies sont causées par des blocages énergétiques et les déséquilibres dans le flux d’énergie qui en résultent.
Dans le cadre d’un massage thaï, seules les dix lignes énergétiques les plus importantes du corps (en thaïlandais: «sen») sont traitées. Ces lignes comportent différents points de pression (les points marma), à travers lesquels s’effectuent des échanges énergétiques entre le corps et l’univers. Grâce au massage ciblé de ces points, il est possible de lever les blocages qui entravent la circulation de l’énergie vitale et d’exercer ainsi une influence positive sur les douleurs ou les maladies. Le massage thaï est également utilisé à des fins de relaxation ou de stimulation de la circulation sanguine.

© 2017 Eskamed SA



À la connaissance du RME, les assureurs suivants utilisent actuellement – sous quelque forme que ce soit – l'enregistrement au RME.

Veuillez considérer le fait que ces informations sur les assureurs ne revêtent finalement qu'un caractère informatif et qu'elles ne valident aucun droit au remboursement. Chaque assureur décide librement du remboursement d'une méthode ou non, dans quelle mesure il alloue les remboursements et si le remboursement dépend de dispositions particulières ou d'autres conditions que l'enregistrement au RME. Chaque assureur peut modifier ces décisions à tout moment. Nous vous recommandons de vous informer au préalable auprès de votre assureur sur les conditions actuelles de remboursement et obtenir une garantie de remboursement des coûts.

  • AMB Assurances
  • Aquilana Versicherungen
  • Avenir Assurance Maladie SA
  • Cassa da malsauns LUMNEZIANA
  • CONCORDIA Assurance suisse de maladie et accidents SA
  • CPT Assurance SA
  • Easy Sana Assurance Maladie SA
  • Groupe santé Sodalis
  • innova Krankenversicherung AG
  • Mutuel Assurance Maladie SA
  • Philos Assurance Maladie SA
  • PROVITA assurance santé SA
  • rhenusana
  • sanavals Gesundheitskasse
  • Sanitas Assurance Maladie
  • Sumiswalder Kranken- und Unfallkasse
  • Suva - Assurance militaire
  • SWICA Assurance-maladie SA
  • vita surselva