Musicothérapie

Cliquez sur le titre pour lire le segment de texte correspondant.

La musicothérapie s’inscrit dans le cadre d’une psychothérapie. Cette approche consiste à de jouer ou à écouter de la musique à des fins thérapeutiques.

La musique est l’une des formes de communication non verbale les plus élémentaires et a toujours joué un rôle important pour l’être humain, que ce soit par l’intermédiaire du chant, de récitals, d’instruments ou de rythmes. Dans de nombreuses cultures, la musique est utilisée dans des cérémonies de guérison, comme dans le cas du chamanisme : en tambourinant, le chaman conjure les esprits et fait entrer les participants dans une sorte de transe, à laquelle il prend part lui aussi. Pendant la Renaissance, les troubles du corps, de l’âme et de l’esprit étaient parfois traités au moyen de la soi-disant musique médicale («Jatromusik»).
La musicothérapie s’est développée parallèlement à la psychothérapie, à partir d’une approche musicale esthétique et pédagogique. Un mouvement musicothérapeutique autonome n’a réellement vu le jour en Europe qu’après la Seconde Guerre mondiale. Depuis les années 1950, la musicothérapie est enseignée dans un très grand nombre d’universités, d’écoles spécialisées, de conservatoires et d’instituts de formation indépendants à travers le monde.

La musique permet aux patients de s’exprimer, de communiquer, d’éprouver et d’expérimenter de manière non verbale. L’objectif est d’accéder au ressenti du patient, à ce qui est «indicible», et à exhumer des éléments refoulés. Le fait de se saisir d’un instrument et de produire des sons et des mélodies peut faire émerger des sentiments profondément enfouis.
En outre, la musicothérapie stimule la capacité à se concentrer et à se détendre, et encourage le patient à transformer les éléments qui l’agressent de manière positive. La musique peut apaiser les tensions corporelles et psychiques et raviver le processus auto-curatif.

© 2017 Eskamed SA



À la connaissance du RME, les assureurs suivants utilisent actuellement – sous quelque forme que ce soit – l'enregistrement au RME.

Veuillez considérer le fait que ces informations sur les assureurs ne revêtent finalement qu'un caractère informatif et qu'elles ne valident aucun droit au remboursement. Chaque assureur décide librement du remboursement d'une méthode ou non, dans quelle mesure il alloue les remboursements et si le remboursement dépend de dispositions particulières ou d'autres conditions que l'enregistrement au RME. Chaque assureur peut modifier ces décisions à tout moment. Nous vous recommandons de vous informer au préalable auprès de votre assureur sur les conditions actuelles de remboursement et obtenir une garantie de remboursement des coûts.

  • Aquilana Versicherungen
  • Atupri Caisse-maladie
  • AXA Winterthur
  • CONCORDIA Assurance suisse de maladie et accidents SA
  • CPT Assurance SA
  • CSS Assurance-maladie SA
  • FKB Die liechtensteinische Gesundheitskasse
  • GALENOS Assurance - maladie et accidents
  • Groupe santé Sodalis
  • Helsana Assurances SA
  • innova Krankenversicherung AG
  • KluG Krankenversicherung
  • Krankenkasse Stoffel
  • Moove Sympany SA
  • Progrès Assurances SA
  • PROVITA assurance santé SA
  • rhenusana
  • Sanagate AG
  • Sanitas Assurance Maladie
  • Sumiswalder Kranken- und Unfallkasse
  • Suva - Assurance militaire
  • SWICA Assurance-maladie SA
  • Vivao Sympany SA